Catégories
Brèves

[Ça sent le sapin] La hotte-liste de la rédaction

Des idées, très bonnes, excellentes, voire un peu bizarres, si vous êtes en manque d’inspiration pour vos cadeaux de fin d’année (suggestions d’ailleurs valables à longueur d’année). Les prix sont bien sûr indiqués en « boules », Noël oblige.

L’esprit de Noël (NWII/DR)
1 – Un MOOC de la Sorbonne (0 boule)

Pendant sept semaines, à raison d’une heure ou deux par semaine, vous avez accès à un MOOC de la Sorbonne pour tout savoir sur la musique française du 17e siècle. Tout ça gratuitement. Celui-ci commence le 15 février 2021.

2 – Un mortier maison (0 boule)

Parce que, un, c’est joli, deux, ça dure toute la vie, trois, c’est pratique, quatre, c’est important pour le pesto, cinq, c’est officiellement ce que j’ai demandé au Père Noël. L’idée : trouver une pierre plate et un caillou pointu, assembler les deux, écraser des feuilles, des noix, mettre de l’huile d’olive au milieu, taper bien fort. Bon appétit.

3 – The Message of X-Mas, de Chassol (à partir de 4 boules 99)

Parfaite B.O. pour la fin d’année, le mini-album que Christophe Chassol a sorti le 4 décembre dernier, six morceaux doux et inventifs, avec un peu d’ultrascorisation, de l’inspiration reichienne, dans l’esprit de son album fondateur, X-Pianos (qu’on recommande aussi). Évitez A….n et procurez-vous la version numérique chez Qobuz par exemple.

« Cette musique évoque la sensation de sortir dehors à Noël, de marcher sur le tapis de neige où le son des pas s’étouffe. »

C. Chassol
4 – Le Deuil de la littérature, Baptiste Dericquebourg, éd. Allia (7 boules)

Baptiste Dericquebourg est un jeune prof de littérature. Agrégé de lettres classiques, il a choisi volontairement d’enseigner en lycée et en collège pour repenser la manière de transmettre ces disciplines et les rendre vivantes, chantées, enchantées. Un très joli essai, vif et drôle, sur l’état actuel de la recherche en littérature et en philosophie.

5 – Dans les vignes – chroniques d’une reconversion, Catherine Bernard, Actes Sud Babel (8 boules)

Tout ce qui vient de Catherine Bernard est bon. A quarante ans, après avoir été correspondante pour différents journaux, Catherine Bernard passe un BPA viti-oeno et cultive 3,6 hectares dans le Languedoc. Son texte dans le livre de Sylvie Augereau était extraordinaire de clairvoyance sur ce que c’est que se reconvertir et changer de vie à quarante ans. Après une première édition au Rouergue en 2011, Dans les vignes sera le livre de poche de chevet de 2021.

6 – Un tire-bouchon licorne parfaitement inutile (9 boules)

C’est joli. C’est rigolo. C’est parfaitement inutile (bonne chance pour ouvrir une quille avec ce truc sans le casser en deux ou vous arracher la peau de la paume) et ça fait donc un parfait cadeau de Noël.

7 – Jardiner sur des parcelles collectives (10 boules/an)

En espérant qu’un jour toutes les rues de Paris soient recouvertes d’un vignoble qui rende hommage à son sous-sol calcaire (il sera bien le jour où l’on discutera des vins d’arrondissement : « Il est comment ton chardonnay du 20e ? – Bah, j’ai pas l’ensoleillement de Montmartre », etc.), on peut toujours jardiner au coin de la rue sur des parcelles collectives. Par exemple, dans le 19e.

8 – Un tire-bouchon poing américain (15 boules)
Le tire-bouchon qui fait grrr (NWII/DR)

Voir point 6. (Bien plus difficile à trouver que la vrille licorne, cela dit.)

9 – Le « Plan B » de Sophie et Lilian Bauchet (environ 15 boules)
Une bouteille de « Plan B » (DR)

Quand t’as bu tous tes plans A trop plan-plan, passe au « Plan B », une cuvée rare, issue de cépages hybrides naturellement résistants (muscaris, solaris, souvignier gris…), sous la patte habile du duo Sophie et Lilian Bauchet (qu’on a longtemps aimé·es pour leurs gamays). Avec sa couleur d’or flou et sa bouche festive, c’est nickel à Noël (et très bien en toute occasion). Mets-le sur le foie gras, tiens, façon camouflage sauternes (alors que c’est bien, bien sec). Un jaja notamment bu et approuvé par Jérémie Couston, coauteur du Glou Guide, qui le glissera d’ailleurs, micro-délit d’initié, dans le tome 4.

10 – Chassez le naturel, par P. D.-A. & friends (16 boules)

Pauline Dupin-Aymard, P. D.-A., n’est pas pédégère mais elle gère grave depuis qu’elle a pris sa voiture et son chien pour bourlinguer sur les routes de France, découvrant à chaque arrêt ou presque un vigneron une vigneronne nature de derrière les fagots. Elle en a carrément conçu une série de magazines avinés remarquables (qui n’ont rien à envier aux publications plus connues). Le n°3 vient de paraître, on le commandera sans hésiter ici.

11 – Un pack de vins « Terreur féministe » (40 boules)

La caviste Sandrine Goeyvaerts a cassé internet avec son idée de lots de vins de vigneronnes aux noms badass : « Terreur féministe » ou « Fureur féministe ». Ça marche du feu de dieu. Le principe est ultra-simple : vous commandez en ligne et le pack (trois bouteilles pour la version « Terreur ») est envoyé à la personne de votre choix, avec une description des vins et un portrait des vigneronnes par Sandrine (qui est aussi autrice).

12 – Un verre de vin nature aux « Dix visions de la joie » (de 5 à 555 boules, ça dépend du nombre de verres et de convives)

Quand ça rouvrira. Avec toi ? Ou une balade dans les rues de Grignan, avec les chats. Ou une heure ou deux à lire sur un banc au bord de la Loire.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments